Et l’homme créa la terre

Crayon et colorisation numérique

On dit que le commencement de notre monde est né de la rencontre d’une étoile et d’un astéroïde. C’est une bien jolie naissance pour notre terre. Puis, sur ce joli caillou des molécules se sont à leur tour rencontrées et ont ainsi enfanté l’eau. La rencontre de celle-ci et de nouvelle molécule a enfin créé la vie. Au fur et à mesure des jours, des mois, des années, des siècles, elle s’est diversifiée. Des millions d’espèces vivantes sont apparus, peuplant ce caillou alors transformé en paradis bucoliques où règne la diversité, l’évolution et surtout la vie.

En l’an -2,9 millions d’années né le premier être humain. A son tour il change, s’adapte à son environnement. Son intelligence aussi se développe. Il se met alors à créer, à inventer, à concevoir. Le nouvel homme ne s’adapte plus mais modifie son environnement en fonction de lui. Il devient alors sédentaire. Il change le paysage pour la culture; Modifie les espèces animales pour l’élevage ou les détruit quand elles deviennent trop encombrantes. L’homme exploite au maximum tout ce qui l’entoure, à la foi pour faciliter sa vie mais aussi pour se divertir.

Puis, cet être si particulier, décide de se différencier du reste des espèces vivantes. Il se sent supérieur, maître de cette terre qui l’abrite. Il s’invente des critères uniques pour se différencier des autres mammifères, telle qu’une conscience qu’il serait seul à posséder et s’octroient ainsi le pouvoir de faire ce qu’il veut. Des foret son rasées pour les plantations, des espèces animales sont disséminées pour leurs fourrures, des baies sont renflées pour y construire des hôtels.

L’homme invente les industries. Le pétrole est extrait en masse, détruisant des kilomètres de paysages. Les hommes s’entre-tuent pour y avoir accès. Pendant ce temps, les eaux sont polluées, la faune diminue et se meure, la flore change et la diversité s’amenuise.

Aujourd’hui, ces horreurs se dénombrent par millier. Notre beau caillou fertile s’est transformé en poubelle. Nous avons construit sans penser au lendemain, en se sentant invincible. Notre terre s’essouffle. Nous manquons de place. Des population entières meurent du manques d’eau, tandis que d’autres meurent de l’insalubrité.

Il serait temps que nous ravalions notre fierté pour nous souvenir enfin du sens du mot respects….

One thought on “Et l’homme créa la terre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *